martes, 24 de febrero de 2015

Resultado de imagen de l'impératif   Resultado de imagen de l'impératif Resultado de imagen de l'impératif

 Resultado de imagen de l'impératif



Resultado de imagen de l'impératif

TU VOUS NOUS
Jouer Joue ! Jouez ! Jouons !
Écouter Écoute ! Écoutez ! Écoutons !
Aller Va ! Allez ! Allons !
Faire Fais ! Faites ! Faisons !
Venir Viens ! Venez ! Venons !
Attendre Attends ! Attendez ! Attendons !

Indicatif présent Impératif Impératif négatif
Je parle

Tu parles Parle ! Ne parle pas !
Il parle

Nous parlons Parlons ! Ne parlons pas !
Vous parlez Parlez ! Ne parlez pas !
Ils parlent

Resultado de imagen de l'impératif

Source: http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-47912.php


 Source:http://elcondefr.blogspot.com.es/2013/11/limperatif.html

ACTIVITÉS ET EXERCICES
1.- A2-B2   http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-32611.php
2.- A2-B2   http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-47912.php

3.- A2-B2   http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-2/exercice-francais-48516.php

4.- A2-B2   http://breeze.ucalgary.ca/p13713659/

5.- A2-B2   http://issuu.com/elenaburic/docs/les_bonnes_mani__res2?e=0/11004886
6.- A2-B2   https://courseware.nus.edu.sg/cyberdupont/school/ex3.html



Resultado de imagen de l'impératif

http://issuu.com/elenaburic/docs/les_bonnes_mani__res2/1?e=5200453/4619153

sábado, 14 de febrero de 2015

LE PRÉSENTATIF

Source: http://laprofdefle.blogspot.com.es/2014/01/lidentite-qui-est-ce-cest-qui.html

Ce sont... C'est... Il y a... Les présentatifs en un mot !
Quel drôle de mot !!! Ils présentent quoi, au fait ? Des noms ou des adjectifs au singulier ou au pluriel, c'est donc très simple en apparence.
 Qui est-ce? / Qui c'est ? / C'est qui? (personnes)
- Qu'est-ce que c'est ? (choses)
On réponds aux questions avec
C'est (singulier) + Nom propre C'est Blanca
+ Nom déterminé C'est un élève
+ Monsieur..... C'est Monsieur López
+ Madame Cest Madame Martinez
+ Nom C'est López
Ce sont (pluriel) + Nom propre Ce sont Blanca el Laura
+ Nom déterminé Ce sont des élèves...

Source:

Source: macarena.blogpost
ACTIVITÉS ET EXERCICES
6.-   A2-B2    http://www.farum.unige.it/francesistica/exercices/laure/exercice6.htm  et  http://www.farum.unige.it/francesistica/exercices/laure/exercice1.htm





lunes, 9 de febrero de 2015

Demander / Indiquer le chemin 



Source de l'image: http://ticsenfle.blogspot.com.es/


Source: https://www.google.es/search?q=indiquer+le+chemin+fle&rlz=1C1GIGM_enES587ES588&espv=2&biw=1280&bih=923&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=5cXlVKR0ifhQh6GCyA8&ved=0CCMQsAQ#imgdii=_


A Aix en Provence

A Colmar
Source: http://laprofdefle.blogspot.gr/search/label/ville

http://lexiquefle.free.fr/ville.swf
Cliquez ici et vous y trouverez des activités, vocabulaire, ... A2-B1

ACTIVITÉS ET EXERCICES




Demander le chemin from Ines Cerrato



Expressions utiles pour indiquer le chemin from nanifuentes1

       



                    

miércoles, 4 de febrero de 2015


Panorama religieux de la France

Signes religieux.            
                                                                Source:  http://www.radiovl.fr/signes-religieux-en-france-dit-loi/

Faute de statistiques publiques recensant l’appartenance religieuse des Français (le dernier recensement officiel date de 1872), il est toutefois difficile de quantifier cette mutation. En croisant les diverses estimations et projections que donnent habituellement les enquêteurs et experts, qui s’appuient sur les chiffres avancés par les groupes religieux eux-mêmes, on peut néanmoins esquisser le tableau suivant :
  •  Le catholicisme demeure largement majoritaire, même s’il connaît, en proportion, une baisse sensible depuis les années soixante-dix. En 2006, selon un sondage IFOP-La Croix, 65 % des Français se déclaraient catholiques, alors qu’ils étaient, au début des années soixante-dix, plus de 80 % à le faire et 90 % en 1905. Si les catholiques pratiquants réguliers sont de moins en moins nombreux, leur identité s’est affermie, grâce notamment aux "communautés nouvelles" et aux mouvements charismatiques.
  • L’agnosticisme progresse. Le nombre des personnes ne s’identifiant à aucune religion (plus de 25 % des Français) augmente, en particulier chez les jeunes. Toutefois, se dire "sans religion" ne signifie pas nécessairement que l’on se sente athée ou que l’on se désintéresse des questions dites "spirituelles". Par ailleurs, cette tendance n’empêche pas la progression parallèle de formes de sacralité diffuses ou sectaires.
  • L’islam est globalement devenu la deuxième religion de France, non sans présenter une grande diversité d’expressions. On estime actuellement à environ 4 millions le nombre de personnes de tradition musulmane, soit 6 % de la population (mais 14 % des 18-24 ans), liées pour beaucoup au Maghreb, mais aussi à l’Afrique noire ou à la Turquie.
  • Le protestantisme demeure stable en nombre, mais varie en composition. Représentant environ 2 % de la population (4 % des 18-24 ans), soit 1,2 million de personnes, les protestants ont vu croître le nombre des évangéliques et des pentecôtistes en leur sein : on estimait, en 2005, qu’ils étaient 350 000 (395 000 en comptant les églises évangéliques de diasporas étrangères), soit près de 30 %.
  • Les chrétientés historiques (environ 750 000 personnes) connaissent un élargissement notable, tout en gardant une représentation éclatée. À l’Église orthodoxe (estimée à 300 000 membres), et à l’Église apostolique arménienne (même ordre de grandeur), il faut ajouter les fidèles que comptent les diverses Églises orientales indépendantes ou unies à Rome (copte, syriaque, chaldéenne, maronite, etc.).
  • Le judaïsme a traversé une indéniable péLa République française a, depuis plus d'un siècle, une forte tradition de laïcité. Selon l'article 2 de la loi de séparation des Églises et de l'État du 9 décembre 1905« La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l'État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes. riode d’expansion. Il compte environ 600 000 personnes qui sont, pour une notable majorité, d’origine séfarade à la suite de l’arrivée en métropole des juifs d’Afrique du Nord dans les années soixante. Un fort mouvement de renouveau de l’identité, des études et de la pratique marque le judaïsme français.
  • Le bouddhisme a quitté la marginalité dans laquelle il a longtemps été confiné en France. Il dépasse d’ailleurs en rayonnement sa stricte importance numérique puisque l’on estime le nombre de ses fidèles à 300 000, originaires pour l’essentiel d’Asie, auxquels il faut ajouter un groupe fluctuant de pratiquants venus d’autres horizons, estimé à 100 000 membres, soit un total de 400 000 personnes.
  • Les mouvements religieux atypiques connaissent, en dépit des polémiques qu’ils déclenchent et quel que soit le statut qu’on leur attribue, une certaine vitalité. On le constate, par exemple, chez les témoins de Jéhovah, qui revendiquent près de 140 000 "proclamateurs", dont plus de 20 000 Outre-mer.
Source : Jean-Pierre Machelon, "Les relations des cultes avec les pouvoirs publics", Ministère de l’Intérieur et de l'Aménagement du territoire, 2006.
Source: http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/religions-france/panorama-religieux.shtml



Source: http://assr.revues.org/20165




Source: http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=RFS_512_0219


Source: http://www.cairn.info/revue-population-2010-2-page-239.htm


                       
   Source:  http://tousensemblepouravancer.blogspot.com.es/2014/10/france-les-francais-de-moins-en-moins.html

              
 Source:  http://www.rfi.fr/afrique/20150112-paris-charlie-manifestation-toutes-confessions-origines/

martes, 3 de febrero de 2015

LES CARNAVALS DE FRANCE
Bataille de confettis à Granville, grosses têtes à Nice, masques vénitiens à Annecy, parade des géants à Dunkerque, Fête du Mimosa à Mandelieu... 52 week-ends vous propose de faire la fête toute l'année en vous dévoilant les plus beaux carnavals de France ! 
Origines de Mardi Gras et de Carnaval
Tout au long de l'année, se succèdent des fêtes qui rythment la vie des chrétiens. 

La fête de Mardi Gras a tous les ans une date différente, fixée par rapport à la date de Pâques, qui elle même varie en fonction du cycle de la Lune. 
Mardi gras et le jour qui précède le Mercredi des Cendres. 
Il y a 40 jours de carême, entre le mercredi des cendres et le jour de Pâques. 



Le mercredi des cendres
Cette fête marque le souvenir d'Adam condamné après son péché à retourner poussière. 

Les chrétiens sont invités à se purifier de leurs fautes et à faire pénitence par des privations. 
Le mercredi des Cendres est le 1er Jour du Carême qui va durer 40 jours. 
A l'issue de ces 40 jours la fête de Pâques célébrera la mort et la résurrection du Christ.

Pour marquer le coup avant que ces privations ne commencent, la veille, le mardi, on faisait gras. On finissait les aliments gras avant de se mettre au carême. On en profite pour faire des beignets, des bugnes et des fritures. De plus, la tradition du carême veut qu’on arrête également de manger des œufs, donc on en profite pour faire des crêpes.
Par opposition au carême, le carnaval est une période de joie et de liberté où les règles de vie normales sont suspendues et où chacun fait un peu comme il lui plaît : on se déguise, on mange tout ce qu’on veut, on sort chanter dans les rues.
Carême 

Pendant la période de Carême, les croyants doivent jeûner, se priver et prier dans le but d'expier leurs fautes. L'Eglise interdit ainsi la consommation de viande, la célébration des mariages et les relations conjugales. A la fin du temps du Carême se déroule la fête de Pâques qui célèbre la mort, puis la résurrection du Christ.

Carnaval
  Origines du mot :
Dans Carnaval il y a Carne, la chair, la viande. En Italien "carnelevare" signifie "sans viande". 

Avant l'apparition de ce mot, la veille du Carême était appelée "Carême Prenant". 
C'est le dernier jour pour profiter une dernière fois avant Carême et faire bombance, car ensuite, pas d'alimentation carnée ni graisseuse durant 40 jours. On marque le coup par un festin, une fête colorée et bruyante.

La fête de Carnaval se déroule à différentes dates selon l'endroit du globe et revêt des rituels différents !
Carnaval, fête non reconnue par l'Eglise connaît des dates variables de début mais une date de fin fixe qui correspond à la tombée de la nuit de mardi gras.
Il faut savoir que sous l'empire Romain, il existait déjà une grande fête de Carnaval nommée " les Saturnales " à une toute autre période de l'année.
Cette période de fête populaire se déroulait entre le 17 et le 25 décembre.
Le peuple marquait par des réjouissances le solstice d'hiver. Ces fêtes avaient pour but de redonner courage et espoir au peuple 

effrayé par les sols gelés, l'absence de vie et l'obscurité.

On offrait des cadeaux : des porte-bonheur, du miel, des gâteaux, de l'or étaient des cadeaux courants. 

On décoraient les maisons avec du lierre, des branches de houx et de gui et tout travail, à part celui de la cuisinière et du banquier, était interdit. 



  Les symboles de Carnaval : 








  • Le déguisement
  • La musique, orchestre ou fanfare
  • La parade qui consiste en un défilé des personnes déguisées accompagnées avec de la musique.
  • Les chars en général fleuris et très fantasques.
  • Source: http://www.joyeuse-fete.com/mardigras.html
    Origine du carnaval

    Nice, Dunkerque, Albi, Annecy, Menton, ...
    Carnaval de Nice


    Carnaval de Denkerque

    Carnaval de Albi





    Carnaval de Annecy



    Carnaval de Menton


    Carnaval de Paris
    C'est le temps de Carnaval et à Paris on le fête aussi! Aujourd'hui aura lieu le 20ème défilé du Carnaval de Paris. Pour cette nouvelle édition le thème choisi est 'La ronde des fruits et légumes autour du monde'.

    L'Association Droit à la Culture travaille depuis de nombreuses années à faire renaître le Carnaval de Paris. Cette association est en charge de l'organisation de ce défilé qui a en tête du cortège, Pimprenelle, une imposante vache limousine à la superbe robe rousse.

    La star, Pimprenelle, mène la promenade du Boeuf Gras dans la capitale française en référence à une ancienne tradition populaire du XVIe siècle.

    À l'époque cette fête honorait la corporation des maîtres et garçons bouchers. La tradition voulait qu'un défilé soit organisé dans Paris avec le plus beau boeuf destiné à l'abattoir.

    La promenade du Boeuf Gras a été interrompue plusieurs fois, mais c'est au cours du XIX siècle qu'elle connaîtra un grand développement devenant la Fête de Paris dans le cadre du Carnaval de la capitale. Ce défilé du Boeuf Gras à travers Paris prendra fin en 1952 pour revenir à nous dès 1998 grâce aux efforts de l'Association Droit à la Culture.



    Source: http://elcondefr.blogspot.com.es/